Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


AVT (Arrêter de Vous faire Tondre),Virgin Mobile dit non à la hausse de TVA...

Samedi 22 Janvier 2011 - 14:38
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



AVT (Arrêter de Vous faire Tondre),Virgin Mobile dit non à la hausse de TVA...
Tout comme Bouygues Télécom, Virgin Mobile ne répercutera pas la hausse de TVA sur les mobiles.
En effet, Virgin Mobile met en avant son AVT (Arrêter de Vous faire Tondre), pour dire stop à la hausse de TVA. Il informe donc que ses prix ne changent pas et qu'ils restent toujours aussi bas. Et précise donc que les personnes concernées par cette hausse chez un autre opérateur, elles ont 4 mois pour se libérer de leur opérateur actuel et rejoindre la tribu Virgin.
Vous pouvez trouver par exemple les forfaits Liberty Sim et Liberty Plus en 3h avec SMS illimités à 19,90€/mois avec engagement de 24 mois ou sans engagement, et l'offre 5h avec SMS illimités et Internet et E-mails jusqu'à 500Mo (au-delà le débit est réduit) à 29,90€/mois avec engagement de 24 mois ou sans engagement.

Hausse de TVA: comment résilier?

Vous pouvez nous suivre sur twitter ou nous rejoindre sur notre page Facebook



1.Posté par malni 63 le 22/01/2011 15:05
malni63
L'image est très belle!!!!!

2.Posté par alboon le 23/01/2011 10:59
précision avec engagement = avec un portable
sans engagement = sans portable (idéal si l on a déjà son iphone)

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.