Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...






 


Pourquoi Apple ne sera plus jamais ''Made in America''...

Dimanche 19 Février 2012 - 11:12
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur


Avec Steve Jobs à la barre, Apple est sans doute devenue la plus célèbre société américaine mais, paradoxalement, quasiment aucun des ses produits n'est fabriqué aux États-Unis. Alors que jusqu'en 2002, la majorité d'entre eux était "made in America"


©next51 (copie interdite)
©next51 (copie interdite)
L'année dernière, Apple a gagné 400 000 dollars par employé, plus que Goldman Sachs, Exxon Mobil ou Google. Mais Apple n'emploie que 43 000 personnes aux Etats-Unis et 20 000 à l'étranger. Ses sous-traitants, eux, emploient 700 000 personnes pour fabriquer et assembler iPad, iPhone et autres produits Apple. Aucun d'entre eux n'est implanté en Amérique du Nord.

Ceci alors même qu'en 2002, l'usine qui fabriquait les ordinateurs iMac, était à Elk Grove (Californie), à deux heures de route du siège social d'Apple à Palo Alto. En 2004, la majorité de la production était partie à l'étranger.

Un détail qui n'a pas échappé à Barack Obama. Lors d'un dîner avec les grands patrons de la Silicon Valley, en février 2011, chacun d'entre eux put poser une question au président. Mais alors que Jobs parlait, Obama l'interrompit : "Pourquoi ne pas fabriquer les iPhones aux Etats-Unis?"

La réponse de Steve Jobs fut claire et nette : "Impossible de relocaliser ces emplois". Les dirigeants d'Apple n'ont aucun doute à ce sujet. D'après le New York Times, "non seulement les salaires des employés sont moins chers en Chine qu'aux États-Unis, mais surtout le chapelet d'usines disponibles outre-mer avec la flexibilité, la rapidité et les compétences industrielles des ouvriers étrangers dépassent largement leurs équivalents américains, au point que le Made In America n'est plus une option envisageable pour la majorité des produits Apple".

La flexibilité a un coût social. Apple demande à ses fournisseurs de ne pas faire travailler leur employés plus de 60 heures par semaine, avec au moins un jour de repos. Mais selon l' Apple Supplier Responsibility 2011 Progress Report, sur 127 sous-traitants audités en 2010, 76 faisaient travailler leurs employés plus de 60 heures par semaine, plus de 50% de l'année.

Certains observateurs soulignent pourtant que le coût de la main d’œuvre est marginal dans un iPhone : s'il était assemblé aux États-Unis, l'iPhone ne couterait que 65$ de plus. Mais Apple estime qu'il n'y a pas assez de main d’œuvre disponible aux USA pour le faire.

Exemple avec les ingénieurs. Il en fallait 8 700 pour surveiller et guider les 200 000 employés concernés par la fabrication des iPhones. Apple estimait qu'il faudrait 9 mois pour trouver un telle quantité d'ingénieurs aux USA, alors qu'en Chine il a suffi de 15 jours.

Vous pouvez nous suivre sur:
Twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch






Facebook
Twitter
Rss
Mobile





next51 : Vus allez dans la même direction ? OuiHop' sur iPhone https://t.co/DOukA4dwJP https://t.co/noMMTfdFeQ
next51 : PagesJaunes sur iPhone ajoute les prises de rendez-vous https://t.co/M11AeSJ6MM https://t.co/OD6gdXYKmG
next51 : La future gamme d'iPhone pourrait ainsi être déclinée en trois versions de 4,7, 5,5 et... https://t.co/N974F6sDon https://t.co/EKOiyi1quz



cookieassistant.com