Actualités

Assurance Auto : les choses à savoir

Voiture, vélo électrique, trottinette électrique, moto : les propriétaires de véhicule à moteur sont dans l’obligation de souscrire une assurance auto/véhicule. À l’instar des autres types de contrats, l’assurance auto a pour but de protéger les assurés en cas d’accident ayant entrainé des dommages matériels et corporels. Si vous souhaitez souscrire une assurance auto pour votre véhicule, voici les principales choses à savoir.

Les risques encourus si vous roulez sans assurance

Tout conducteur doit souscrire une assurance auto pour son véhicule motorisé, qu’il s’agisse d’une voiture, d’une moto, d’un scooter, mini-moto ou encore d’un quad. Si vous roulez avec votre véhicule sans que celui-ci soit assuré, vous vous exposez à de nombreuses sanctions :

  1. Une amende allant jusqu’à 3 750€
  2. Une suspension de permis de conduire pour une durée maximum de 3 ans
  3. Une immobilisation de votre véhicule
  4. Obligation (à vos frais) d’accomplir un stage de sensibilisation à la circulation routière
  5. Si vous êtes à l’origine d’un accident, vous serez responsable des remboursements et frais de santé qui en découlent.

Les garanties à souscrire dans votre contrat d’assurance

Tour assurance auto doit à minima inclure une garantie de responsabilité civile. Également appelée assurance au tiers, cette garantie couvre les dommages que vous (ou toute autre personne ayant conduit votre véhicule au moment de l’accident) aviez causés à une personne tierce. Cette assurance rembourse jusqu’à 1/3 du montant des dégâts.

Vous pouvez en parallèle ajouter des garanties supplémentaires telles que la garantie collision, le vol, le vandalisme, la garantie « pannes mécaniques » ou encore la garantie corporelle du conducteur. Pour finir, vous pouvez opter pour l’assurance tout risque qui englobe l’ensemble de ces garanties.

Les infos à transmettre avant la souscription d’un contrat d’assurance

Au moment de souscrire un contrat d’assurance, le courtier se doit de réaliser une petite enquête en vous posant quelques questions. À chaque question, il est important de lui répondre de manière exacte et détaillée, sans quoi vous serez exposé à des sanctions pour fausse déclaration ou omission. Vous devez ainsi leur faire part de tous les sinistres intervenus durant la période demandée, y compris ceux dont vous êtes victime.

Expliquez également la fréquence d’utilisation de votre véhicule, si d’autres personnes l’utilisent ou encore si vous avez déjà fait l’objet d’un retrait de points ou d’une suspension de permis. De plus, votre dossier doit inclure votre permis de conduire ainsi que la carte grise de votre véhicule. Tous ces éléments vont permettre à l’assureur d’établir votre profil d’assuré et de proposer un contrat correspondant à vos besoins.

Primes et franchises

La prime d’assurance constitue la cotisation mensuelle ou annuelle à laquelle vous vous êtes engagé à payer auprès de votre assureur, en retour de quoi ce dernier s’engage à vous proposer des garanties de couverture. Cette prime d’assurance est calculée en prenant en compte de nombreux critères : type et âge du véhicule, puissance, zone et fréquence de circulation du véhicule, lieu de stationnement habituel du véhicule, profil du conducteur (âge, expérience, antécédents de conduite…), garanties choisies par l’assuré, etc. Pour ce qui est des franchises, ces dernières représentent la somme qu’il vous reste à payer en cas de sinistres et d’accident.

Que faire en cas de refus des assureurs ?

Les compagnies d’assurance sont libres de refuser d’assurer un client. Si ce dernier a tenté sa chance à plusieurs reprises auprès de nombreux assureurs, ieureurs, nombreux a plusieurs  de conduire ainsi que la cartel peut saisir le Bureau central des tarifications en apportant les preuves nécessaires.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top