Entreprise / Business

SAS ou SARL : quel type d’entreprise choisir ?

diff sarl sas

Lorsqu’il s’agit de créer votre propre entreprise, vous vous questionnez sûrement sur le type de société à créer. Ainsi, deux choix s’offrent à vous : une société commerciale SAS et une société commerciale SARL. Ce sont deux statuts juridiques qui confèrent des attributs et des demandes différents et vous devrez faire votre choix selon la structure et la gestion de votre entreprise.

Comment fonctionne une SAS et une SARL ?

La SAS, ou société par actions simplifiées, est une société commerciale. Elle se constitue d’au minimum deux associés et ces derniers bénéficieront d’une responsabilité qui se limite au montant de leurs apports.

Similaire à la SAS, la SARL est une société à responsabilité limitée et un type de société commerciale qui offre la possibilité aux associés de limiter leurs responsabilités au montant de leurs apports.

Autres similitudes entre la SAS et la SARL

La SAS et la SARL comportent d’autres points identiques qui sont les suivants :

  • Les formalités requises pour la création de la société,
  • les qualités requises des associés,
  • la durée de vie de la société,
  • les activités autorisées,
  • les apports en capital social.

Quelle différence entre SAS et SARL ?

Si ces deux types de sociétés se ressemblent énormément, elles peuvent cependant différer dans certaines situations. Les plus importantes sont énumérées ci-dessous en détails :

Un des associés est marié

Si un des associés est marié et que ses apports effectués sont sous régime de communauté en utilisant des biens communs, ses apports seront plus réglementés dans une société SARL que dans une SAS.

En SARL, le conjoint devra délivrer une autorisation au préalable après s’être fait informé, cette étape est obligatoire. Le conjoint pourra aussi revendiquer la moitié des titres obtenus suite à l’apport d’un bien commun tout comme il aura le choix d’y renoncer s’il le souhaite.

En SAS, les apports de bien communs créés par un seul des deux conjoints peuvent se faire sans avoir besoin d’informer le conjoint ni d’obtenir un accord.

La répartition du capital social

En SARL, le capital social sera réparti en parts sociales de mêmes catégories.

En SAS, il sera réparti en actions et ce type de société permettra la création d’autres catégories d’actions, le montant des charges sociales à payer sur la rémunération du dirigeant.

En SARL, le dirigeant qui détient plus de la moitié du capital et qui est donc gérant majoritaire recevra le statut de travailleur non salarié et devra payer des charges sociales comprises entre 35 % et 55 % de sa propre rémunération nette.

En SAS, le dirigeant qu’il soit président ou gérant, aura le statut d’assimilé, il devra ainsi payer des charges sociales qui se situent entre 50 % et 70 % de sa propre rémunération nette.

Cotisations et prestations de retraites

En SARL, un gérant dans ce type de société commerciale accumulera moins de droits en terme de retraite qu’un gérant de SAS, et ce, même à rémunération égale.

En SAS, un dirigeant cotisera aux mêmes caisses de retraites destinées aux salariés. De ce fait, le montant des cotisations sociales sera très souvent plus important que celles d’une SARL.

Sur quels critères choisir entre SAS et SARL ?

Votre choix devra se porter sur une SAS si vos buts sont les suivants :

  • Vous constituer une retraite satisfaisante,
  • jouir d’une plus grande liberté dans la gestion de vos apports et de vos actions,
  • bénéficier davantage concernant les cotisations sur les dividendes.

En revanche, mieux vaut opter pour une SARL si vous voulez :

  • Réaliser un gain immédiat,
  • réaliser le plus de profits sur le court terme,
  • verser des dividendes si votre masse distribuable vous le permet.

Les avantages d’une SARL

Les avantages que procure une société à responsabilité limitée sont les suivants :

  • Le conjoint bénéficiera d’une protection sociale complète,
  • la SARL procure un cadre juridique sécurisant aux associés,
  • la possibilité de faire des gains immédiats grâce au système de cotisation.

Les avantages d’une SAS

Les points forts d’une société à actions simplifiées quant à elle sont :

  • Lorsqu’une société est de type SAS, elle jouit d’une souplesse de régime,
  • les associés ont plus de liberté quant à l’utilisation de leurs apports,
  • les responsabilités des associés sont limitées à leurs apports,
  • les dirigeants majoritaires sont affiliés au régime général de sécurité,
  • la SAS permet grâce au système de cotisation de cotiser pour un montant de retraite plus que satisfaisant.

Bien choisir son type de société est primordial pour son bon fonctionnement, prendre en compte son état civil et le rôle à jouer, sont des critères en plus à considérer pour une bonne entente entre les associés et les dirigeants, ainsi vous pourrez faire votre choix selon les besoins de votre société.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top