Investissement

PEA ou PEA-PME : quelles sont les différences ?

pea ou pea pme

Janvier 2014 a ouvert une ère nouvelle pour les placements financiers en bourse jusqu’à 150 000 €, car grâce au gouvernement français, ouvrir un compte PEA-PME est désormais possible. Toutefois, si cela représente une joie pour certains, d’autres ne maitrisent pas encore très bien le concept et se questionnent sur la différence qui existe entre le PEA-PME et le PEA classique connu de tous. Zoom sur cette différence !

Les caractéristiques du PEA classique et du PEA-PME

Chacun de ces PEA a des caractéristiques bien spécifiques.

Le PEA Classique

Le PEA (Plan Épargne Action) est comme son nom l’indique un produit d’épargne qui permet à celui qui y souscrit de disposer d’un portefeuille d’actions dans des entreprises basées en Europe. De plus, grâce à certaines dispositions, il est possible pour ces personnes d’être exonérées d’impôts. La limite de versement est fixée à 150.000 euros.

Le PEA-PME

Le PEA-PME (plan d’épargne en actions destiné au financement des PME et ETI)  aussi un plan d’épargne en actions, mais qui doit nécessairement être investi dans les petites et moyennes entreprises. C’est-à-dire que les entreprises pouvant bénéficier de ce type d’investissement sont celles dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 1,5 milliard d’euros et dont le personnel ne compte pas plus de 5000 employés.

Les différences entre PEA classique et du PEA-PME

Si à priori, les deux PEA se ressemblent, il y a tout de même des différences significatives. En effet, les deux sont investis sur des valeurs totalement différentes.

Le PEA classique n’est pas investi sur des valeurs de petites capitalisations boursières, mais sur de très grandes. En général, ce sont de grands groupes disposant de marchés déjà matures. Une période de détention souvent longue est nécessaire pour constater le potentiel de croissance important de ces groupes.

Ce PEA offre une plus grande confiance à l’investisseur qui se positionne sur des entreprises existantes depuis près d’une centaine d’années. Celles-ci disposant d’une certaine renommée et des valeurs plus moins stables. De pareilles entreprises n’existent pas vraiment en grands nombres et ne se comptent que par centaines.

Par contre, le PEA-PME bénéficie d’un marché beaucoup plus large avec des entreprises qui se comptent par milliers. L’investisseur a la possibilité de choisir le ou les secteurs dans lesquels il désire investir (l’industrie textile ou pharmaceutique, l’immobilier, etc.).

Le potentiel de croissance de ces entreprises est remarquable même sur des périodes plus ou moins courtes. En effet, bien que faisant déjà des milliers d’euros de chiffre d’affaires, ces entreprises ont des marchés encore en pleine croissance. L’objectif de ce PEA est d’apporter un soutien à l’économie française à travers ces PME.

PEA classique et du PEA-PME : différents, mais complémentaires

Les PEA présentent, certes, des différences notables, mais sont complémentaires. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir si vous craigniez que le PEA-PME ne soit venu pour remplacer le PEA classique. Il est même possible de souscrire pour un PEA-PME même si vous aviez déjà le PEA classique à condition de ne pas excéder le plafond de 225.000 euros fixé pour le versement.

De plus, les deux PEA bénéficient des mêmes avantages en matière de fiscalité. En effet, au-delà de 5 ans de détention, les gains des deux sont exonérés d’impôt.

Cependant, avant 5 ans, retirer la totalité ou une partie des fonds disponibles entraine la clôture systématique de l’un ou l’autre des deux PEA.

La possibilité est également offerte à l’investisseur dans les deux cas, de faire un transfert de son PEA d’une structure bancaire à une autre. Cependant, ce transfert n’est pas possible dans le cas où l’investisseur désire transférer des titres d’un compte-titre simple vers un PEA.

En matière de placement boursier, les avis sont divergents. Certains préfèrent investir dans un PEA classique parce qu’étant pour eux, beaucoup plus sûrs, alors que d’autres préfèrent le PEA-PME. Il n’est quand même pas interdit, mais plutôt recommandé, d’investir dans les deux types de PEA.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top