Crypto

NFT : les JPEG ne sont pas sur la Blockchain comme on n’aurait pu le croire

Nous nous sommes toujours dit que les NTF étaient des images « jpeg » stockées sur la blockchain Ethereum ? ce qui n’a jamais été le cas. Il s’agit de la plus grande idée fausse à propos des NTF que nous nous sommes faites depuis toujours. C’est certainement en raison du fait que cet art numérique peut être facile à visualiser et que des artistes célèbres tentent aujourd’hui de vendre leur œuvre en tant que NFT sur une plateforme telle qu’Opensea.

Ces derniers temps, l’art numérique a attiré beaucoup d’attention. Les token non fongibles sont créés par les artistes sur une feuille de papier d’abord, puis sur leur ordinateur. Une fois les images converties en NTF, qu’est-ce qui en fait de vous le propriétaire ? Quel est le processus pour les convertir en NFT ? Est-ce qu’ils sont vraiment sur la Blockchain ? Ce n’est pas le cas. Ils ne sont pas sur la Blockchain, mais sur un serveur.

Les NTF ne sont pas stockés sur la Blockchain

L’art de créer un NFT est régi par une norme appelée ERC-721. À chaque ERC721 NFT correspond un tokenURIchamp, c’est-à-dire un lien externe vers un fichier JSON stocké sur un serveur externe. Les metadatainformations qui décrivent le NFT seront intégrés dans ce fichier JSON.

Vous pouvez lire sur des plateformes comme Rarible ou Opensea le tokenURIchamp, qui est au standard ER721. Si vous respectez la norme ERC-721, votre NFT sera instantanément négociable sur ces plateformes. Pour assurer une meilleure visibilité de votre projet, assurez-vous d’avoir une image attrayante.

Le coût excessif du stockage sur la Blockchain

Il est tout à fait envisageable de stocker les NTF sur la Blockchain, mais le coût d’une telle opération est particulièrement élevé. La blockchain Ethereum n’a pas été pensée pour cela. Vous allez devoir payer des frais pour chaque information que vous stockez et pour chaque action que vous souhaitez réaliser. Vous êtes certainement au courant du fait que les transactions Ethereum coûtent excessivement chères. Cela concerne un petit programme de code qui pèse quelques 1 ou 2 kilo-octets.

Pour le stockage d’une image avec un poids JPG d’environ 500 ko, le coût pourrait atteindre les 20 000 $. Si plus tard, vous projetez de stocker quelque chose avec des images haute résolution, ou encore mieux, des images brutes, vous allez devoir mettre de côté une somme relativement salée.

Laissez un avis post
Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top