News

Korean Air : des drones pour l’inspection des avions ?

Depuis quelque temps, de nombreuses compagnies aériennes se sont ruées vers l’utilisation des machines volantes pour inspecter la sécurité des aéronefs. Cela s’explique par le fait que la technologie des drones a connu d’importants progrès durant ces dernières années.

Créée en 1969, la compagnie aérienne privée sud-coréenne, Korean Air compte aujourd’hui parmi les leaders du marché. Fort de ses années d’expérience et de son savoir-faire, aujourd’hui encore, elle se démarque de la concurrence en étant le premier à utiliser des drones pour assurer l’inspection des avions.

Assurer une sécurité optimale

Dans un communiqué Korean Air a affirmé que : « Alors que les spécialistes de la maintenance devaient auparavant effectuer un contrôle visuel du fuselage de l’avion à des hauteurs allant jusqu’à 20 mètres, les inspections de drones améliorent la sécurité sur le lieu de travail et permettent une précision et une vitesse accrues ».

Pour ce faire, la compagnie a imaginé et a mis au point sa propre flotte de drones : des quadricoptères de 39 pouces (1 mètre) de diamètre, l’appareil pèse 12,1 livres (5,5 kg). Chaque aéronef utilisé lors d’une activité d’inspection embarque des caméras de haute technologie en mesure de déterminer des détails aussi petits que 0,04 pouce (1 mm).

Les drones sont contrôlés à partir d’un logiciel personnalisé permettant de collecter des images sur des zones spécifiques de l’avion.

Performance et gain de temps garantis

L’inspection des avions se déroule à l’intérieur d’un hangar à avions. Pour ce faire, Korean Air met en activité quatre drones en même temps. Si durant la mission, un ou plusieurs drones tombent en panne, les autres sont programmés à prendre le relais et achever le travail jusqu’au bout.  Selon les déclarations de la compagnie aérienne, grâce à l’utilisation de quatre appareils en parallèle, son équipe d’ingénieurs gagne du temps. Le temps d’inspections est réduit de 10 heures.

La compagnie affirme que « Korean Air partage les données d’inspection via le cloud, permettant aux employés de vérifier facilement les résultats des inspections n’importe où et n’importe quand ». Elle a aussi ajouté que « La compagnie aérienne a également appliqué un système d’évitement des collisions et une géoclôture pour maintenir les distances de sécurité par rapport aux installations environnantes et empêcher les échappées de la zone de mission ».

Pour le moment, Korean Air réalise des essais afin d’optimiser la précision du processus. Si le résultat est probant, le système sera officiellement mis en œuvre par la compagnie aérienne dès l’année prochaine.

Laissez un avis post
Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top