News

Instagram Kids : Facebook le met en pause suite aux critiques virulentes

Facebook a décidé d’interrompre le développement d’une version Instagram pour les moins de 13 ans. Cette décision fait suite aux protestations et à l’indignation des législateurs et des spécialistes de l’enfance, notamment sur l’impact nocif des réseaux sociaux sur la santé mentale des enfants.

Une pause, mais pas un abandon

Les principaux réseaux sociaux sont toujours convaincus de la nécessité de développer une telle plateforme pour les plus jeunes. Toutefois, cette suspension leur permettra, selon leurs propres mots, de « travailler avec les parents, les experts et les décideurs pour démontrer l’utilité de ce projet et proposer une version à la hauteur des aspirations de tous. »

Le géant du web est toujours convaincu de l’intérêt d’une version différente d’Instagram pour les plus jeunes, sous réserve d’un contrôle parental effectif et de contenus adaptés. Les enfants sont en effet de plus en plus jeunes à utiliser des smartphones, certains même sous l’initiative de leurs parents. Facebook préfère ainsi prendre le temps de s’expliquer face aux nombreuses critiques.

L’article du Wall Street Journal et les lettres ouvertes

Cette décision intervient quelques jours après la publication d’un article du Wall Street Journal qui a montré les conséquences néfastes d’Instagram sur les adolescents. WSJ a mentionné qu’au cours des 3 dernières années, les adolescents sont mentalement affectés par le réseau social.

D’ailleurs, plusieurs groupes de défense des enfants ont adressé une lettre ouverte aux dirigeants de Facebook pour empêcher la création de la version Instagram pour les moins de 13 ans. Même si le géant des réseaux sociaux a pour habitude de faire ce qu’il veut, ces diverses critiques l’ont amené à mettre le projet en stand-by, le temps d’apaiser les protestations et de proposer de meilleures fonctionnalités.

Une audition au Congrès

L’affaire ne s’est pas arrêtée là. Ce projet a conduit à l’organisation d’une audition au Congrès américain pour la protection des enfants en ligne : « Facebook, Instagram et les dangers pour la santé mentale. ». De nombreux élus estiment qu’Instagram Kids représente un profit au détriment du bien-être des adolescents.

D’ailleurs, certains procureurs généraux évoquent dans une lettre de recherche la probable corrélation entre la hausse de la détresse émotionnelle et psychologique avec les réseaux sociaux. Il en va de même pour les comportements suicidaires des plus jeunes. Le harcèlement en ligne et les troubles de l’alimentation seraient également liés aux réseaux sociaux.

Instagram Kids : suspendu, mais « pas une mauvaise idée »

Malgré cette interruption, Facebook n’admet pas que le projet est une mauvaise idée. L’entreprise affirme vouloir continuer à proposer de nouveaux outils pour permettre aux parents de superviser les comptes de leurs enfants.

De nouvelles fonctionnalités seraient en cours d’examen pour donner aux parents les outils nécessaires pour favoriser une expérience bénéfique des réseaux sociaux aux adolescents. De plus, le groupe affirme avoir mené des recherches conséquentes pour améliorer Instagram en vue de répondre aux besoins des enfants.

En définitive, Facebook n’abandonne pas le projet, mais se laisse du temps pour convaincre ses protagonistes.

Laissez un avis post
Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top