Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


iPhone 4 gratuit ( 0 € ) chez Bouygues Telecom...

Jeudi 2 Février 2012 - 17:41
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



iPhone 4 gratuit ( 0 € ) chez Bouygues Telecom...
Bouygues Telecom propose l'iPhone 4 à zéro euro jusqu'au 26 févier prochain... Soit 99,90 € d'économies avec coupon de remboursement.
Le modèle proposé est un iPhone 4, blanc ou noir, avec une capacité de 8 Go.

Ca c'est la bonne nouvelle, maintenant voyons les conditions
Bien sûr il y a des conditions, il faut s'engager pour 12 mois et souscrire une offre ideo (forfait de l'iPhone + celui de la Bbox) à partir de 64.80 €/mois

FORFAIT MOBILE
Appels illimités au choix
SMS/MMS illimités
Messagerie vocale visuelle (gratuite sur demande)
Internet, Mails, Modem et TV 3G+ 24/24 : 3G+ jusqu'à14,4 Mbit/s(2)
(4 fois + rapide) à Paris et Lyon pour 1 Go/mois, débit réduit au-delà

Forfait Bbox
Internet - TV - Téléphonie fixe
Internet Haut Débit jusqu'à 20 Méga
TV : plus de 120 chaînes incluses, enregistreur numérique et contrôle du direct inclus
Appels illimités inclus (24/24, 7j/7) vers les fixes de France métropolitaine et + de 100 destinations à l'international
Appels illimités vers les mobiles offerts depuis la Bbox




Vous pouvez nous suivre sur:
Twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.