Crypto

CBA : un service d’échange et de stockage de cryptomonnaie mis en place

acheter du bitcoin

Commonwealth Bank of Australia ou CBA décide de rompre les rangs de l’industrie. En effet, ce prêteur australien a décidé de proposer une plateforme qui permettrait aux clients de faire des échanges de cryptomonnaies. Il s’agit d’une grande première puisqu’elle deviendra la première banque principale du pays à proposer un service de trading de monnaies numériques.

L’établissement bancaire a déclaré lors de son interview avec Reuters qu’il allait travaillerait en étroite collaboration avec la bourse de New York Gemini Trust Company LLC afin de mettre en place un « service d’échange et de conservation de cryptomonnaies. »

Les clients pourront accéder à celui-ci depuis une nouvelle fonctionnalité intégrée à son application bancaire mobile qui compte aujourd’hui plus de 6,4 millions d’utilisateurs.

Un service prometteur

Selon Matt Comyn, Directeur général de la Commonwealth Bank : « Nous pensons que nous pouvons jouer un rôle important dans la cryptographie pour répondre à ce qui est clairement un besoin croissant des clients. » Les traders et les adeptes de la cryptomonnaie se sont accordés à dire que cette décision permettrait de valider l’industrie du commerce de crypto de 2,6 billions de dollars.

« Que je sache, une banque de cette taille n’offre pas aux clients la possibilité d’acheter de la cryptomonnaie directement via leur plateforme. Il s’agit donc d’une offre particulièrement intéressante. » affirme Caroline Bowler, Directrice générale de BTC Markets, l’un des plus grands bureaux d’échanges cryptographiques en Australie.

Répondre efficacement aux besoins des clients

La CBA a souligné que sa décision avait été motivée par la demande croissante des clients. Ces derniers sont nombreux à vouloir trader des monnaies numériques plus facilement. Ainsi, pour répondre à de tel besoins et surtout se démarquer des autres sociétés financières, CBA saute le pas alors que des services de cryptographie locaux sont proposés par des fintechs telles que Square, PayPal Holdings (PYPL.O) et la société britannique Revolut.

« C’est vraiment intelligent de la part de l’ABC. » a déclaré Brian Johnson, analyste bancaire chez Jefferies. « Ils ont beaucoup de jeunes clients et s’y accrochent et engagent davantage de personnes avec leurs applications aux fonctions multiples, ce qui les rend vraiment collantes et peut créer de la valeur à long terme. » ajoute-t-il.

Avec une telle décision, elle se met en concurrence avec les grandes firmes qui monopolisent le secteur bancaire à savoir Westpac Banking et National Australia Bank (NAB).

Laissez un avis post
Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top