Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Une île, douze présidents...

Lundi 10 Mai 2010 - 15:35



Un groupe de douze chefs d’Etat latino-américains, accompagnés du roi Juan Carlos d’Espagne et de José Luis Zapatero, fait naufrage sur une île perdue : telle est l’idée développée par un dessin animé irrévérencieux intitulé L’île présidentielle.
Créée par un groupe de jeunes Vénézuéliens épris d’humour politique, la série remporte un franc succès sur Internet. Des milliers de personnes la suivent sur les réseaux sociaux : le compte Twitter @ipresidencial dénombre déjà plus de 8 000 abonnés et de nombreux fans la visionnent sur Facebook.
Les deux premiers épisodes ont déjà été vus plus de 500 000 fois sur YouTube.

“On s’est dit que ce serait intéressant d’envoyer les présidents faire un petit voyage, pour nous moquer d’eux”, résume Juan Andrés Ravell, 28 ans, l’un des créateurs de la série.

Comme dans la célèbre série Lost, les présidents échoués vont devoir se débrouiller par leurs propres moyens pour survivre, se construire des abris et trouver eux-mêmes de quoi se nourrir, et même s’affronter pour le statut de chef en attendant le sauvetage.

Nous en discutons sur le forum, mais n'hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?