Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Un Apple-1 vendu seulement 365 000 dollars

Lundi 15 Décembre 2014 - 11:09
Ford Stan
Rédacteur (en chef) sur next51.net, je suis aussi ingénieur dans l'aéronautique. La cinquantaine,... En savoir plus sur cet auteur



Selon la maison Christie's, cet Apple-1 est le dernier exemplaire vendu directement par le patron d'Apple, décédé en 2011, depuis le garage de ses parents, à Los Altos, en Californie, à l'époque où l'entreprise n'en était qu'à ses débuts.


Une porte-parole de Christie's a indiqué que l'ordinateur, conçu en 1976, est parti pour 365 000 dollars, mais n'a pas précisé l'identité de l'acheteur.

Christie's, qui n'a pas précisé si l'ordinateur fonctionnait toujours, l'avait estimé entre 400 000 et 600 000 dollars.

L'Apple-1, avec son design nettement plus rustique que les derniers iPad ou iPhone, est considéré comme l'avant-garde de l'ordinateur personnel, car il a été le premier ordinateur personnel pré-assemblé jamais vendu.

En octobre, un autre exemplaire, assemblé à la main en 1976 par Steve Wozniak, le partenaire de Steve Jobs, avait été adjugé 905 000 dollars lors d'enchères organisées par la maison Bonhams.

.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?