Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Steve Jobs: Serial Killer...

Jeudi 9 Juillet 2009 - 16:32



Steve Jobs: Serial Killer...
Attention, cet homme serait un "serial killer"!
On l'appelle Steve Jobs et il sévirait à distance, ce qui le rend encore plus redoutable. Sa planque serait localisé dans la Silicon Valley.
Plusieurs "morts" à son actif:
En 2001, il liquida de sang froid le lecteur mp3 avec une arme assez redoutable qui "mute" chaque année: l'iPod
Dans la foulée, il extermina des dizaines de milliers de disquaires partout dans le monde, avec cette fois ci une arme indolore: iTunes
Terré plusieurs années dans son bunker de cuppertino, il n'a jamais eu de cesse de renouveler ses crimes.
En 2007, n'y tenant plus, il assassina des millions de téléphones mobiles avec l'arme ultime: l'iPhone
Cette arme est extremement dangereuse, car elle se propage à vitesse grand V, rendant addict toutes personnes l'ayant touchés.
Grâce à cet objet, appelé aussi "précieux" Steve Jobs compte désormais relégué l'appareil photo aux oubliettes.
En 2009, l'iPhone est devenu 3G S et exécute deux fois plus vite par rapport à ses deux prédécesseurs. Muni d'un APN qui d'apparence peu développé, peut à lui seul prendre des photos, zoomez et filmer et ce avec un seul doigt.
L'exercice rendu d'une simplicité effarante, met à l'ombre toutes ses lacunes.
Alors si vous rencontrez ce "serial killer" surtout protégez le, car il n'a pas fini de nous surprendre...

Délire tiré d'un article de Forbes.com qui estime que malgré un "petit" APN, l'iPhone avec sa simplicité d'usage, risque de mettre au rencart pas mal d'appareils photos.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.