Connectez-vous S'inscrire
 

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...



Son outil de travail ? Un iPhone !

Mardi 21 Mai 2019
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur

La photographe californienne Rachael Short apprécie la simplicité. En shooting aux alentours de Carmel, en Californie, elle photographie des portraits et des paysages en cherchant des textures, des lumières et des contrastes inédits.

Elle estime que la couleur est source de distraction, et travaille exclusivement en noir et blanc. « Face au chaos qui nous entoure, je veux proposer des œuvres empreintes de simplicité et de sérénité », explique-t-elle.

En 2010, à l’âge de 28 ans, elle subit une blessure de la moelle épinière dans un accident de voiture sur la Highway 1 californienne, un soir d’Halloween. On lui diagnostique une fracture de la vertèbre cervicale C5. Elle se réveille tétraplégique.


À l’hôpital, Rachael a dû suivre une rééducation de 60 jours pour être capable de toucher son nez avec sa main gauche, et d’une année complète avant que ses bras et ses mains aient assez de force pour tenir quoi que ce soit, sans même parler d’un appareil photo. Pendant sa convalescence, son meilleur ami lui offre un iPhone 4, un outil simple qu’elle peut alors utiliser malgré sa situation.

« J’ai dû m’exercer pendant un an avant d’avoir la force nécessaire pour prendre en main un iPhone », se remémore-t-elle.

« C’est le premier appareil photo que j’ai utilisé [après l’accident], et c’est désormais le seul appareil photo que j’utilise, car il est pratique et léger, compact et simple à utiliser. »

Depuis lors, Rachael a adopté un processus créatif entièrement numérique et mobile. « Auparavant, j’utilisais un appareil photo 4 x 5 pouces, ainsi qu’un appareil photo moyen format et un 35 mm.

Tout cela est devenu trop compliqué », explique-t-elle. « À présent, je me soucie davantage de l’image que de l’aspect technique et du matériel. Je suis bien plus attentive à ce que je photographie. »


Elle n’a plus besoin de transporter plusieurs appareils photo et pellicules. Désormais, elle prend une photo couleur avec l’app Hipstamatic de son iPhone XS, la convertit en noir et blanc et la retouche dans l’app Snapseed, imprime un négatif numérique, puis créé un tirage platine pour en faire une archive photographique.

« J’ai été impressionnée par l’appareil photo de l’iPhone et les possibilités créatives qu’il offre vis-à-vis du traitement des images », ajoute-t-elle. « La qualité de l’image est époustouflante ».

Nouveau commentaire :
Twitter

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | SAMSUNG | Watch


cookieassistant.com