Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Quand Robin Williams prêtait sa voix pour la publicité de l'iPad Air

Mardi 12 Août 2014 - 14:24
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



Dans un communiqué diffusé cette nuit, la police de Marin County, en Californie a expliqué qu'un «sujet mâle a été prononcé mort à 12 h 02, identifié comme Robin McLaurin Williams, 63 ans, résident de Tiburon, en Californie». Toujours selon le communiqué, la cause suspectée du décès serait «un suicide par asphyxie».

En janvier dernier, Robin Williams prêtait sa voix pour une publicité de l’iPad Air: Quelle sera votre rime ?


Fortement inspiré par le rôle que jouait l’acteur dans le film « Le cercle des poètes disparus « , cette publicité avait pour but de nous sensibiliser sur l’utilisation de l’iPad a des fins créatives.

La publicité terminait en beauté sur une citation tirée du film :

« Nous ne lisons, ni n’écrivons, la poésie parce que c’est joli. Nous lisons et écrivons la poésie parce que nous sommes membres de la race humaine et la race humaine est emplie de passions. »

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?