Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Qobuz propose une offre de streaming haute résolution pour se démarquer de ses concurrents

Vendredi 31 Mars 2017 - 14:21
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



Avec Qobuz Sublime +, le Français Qobuz promet un son de « qualité studio non compressée ». Cette nouvelle offre permet d’écouter en flux 60 000 albums en format Hi-Res 24 bit, « au rendu trois fois meilleur qu’un CD ». L’écoute de morceaux de cette qualité suppose cependant de posséder un équipement audio compatible, de disposer d’un débit internet élevé et de souscrire un abonnement au prix de 349,99 €/an.


Avec un panier moyen de 424 euros par an, si l’on additionne les abonnements et les téléchargements définitifs de morceaux en haute résolution, les abonnés de Qobuz sont prêts à dépenser beaucoup dans la musique. Le service, qui ne révèle pas le nombre de ses abonnés, précise qu’il a progressé de 30% en 2016 et que ceux qui ont souscrit à l’offre Sublime à 219,99 euros par an ont doublé.

Déjà présent dans huit pays, le service s'enorgueillit de son succès en Allemagne, son deuxième marché où il a progressé de 50% ces six derniers mois, et veut se lancer en Italie, en Espagne et en Pologne d’ici la fin de l’année.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?