Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


[Microsoft] Steve Balmer est boudé par ses employés...

Mercredi 28 Septembre 2011 - 03:17



[Microsoft] Steve Balmer est boudé par ses employés...
Les fantaisies de Steve Ballmer ont-elles fini par lasser? En tout cas chez Microsoft, les employés n'ont plus l'air d'y goûter si l'on en croit Mini-Microsoft, un blog tenu sous le couvert de l'anonymat d'un employé de la société. Lors de la réunion annuelle visant à motiver ses troupes, le patron de Microsoft a dû faire face à de nombreuses chaises vides.

Selon des commentaires publiés sur le blog, de nombreux salariés ont «déserté» la salle en plein discours. «Quel triste spectacle! Alors que SteveB était en train de s'époumoner, les gens s'en allaient en masse de la salle. Qu'il est loin le bon vieux temps où BillG parlait et que tout le monde ÉCOUTAIT». D'autres avis ont fait état sur le blog de la «perte de soutien de ses employés».

Interrogés par le site WinRumors, deux employés présents durant la réunion ont confirmé sa maigre fréquentation. Depuis sa nomination de PDG en remplacement de Bill Gates, le cofondateur de Microsoft s'est toujours vu reprocher un manque de vision pour son entreprise. Ses apparitions en public extravagantes n'ont pas arrangé sa cote de popularité en interne. Selon Glassdoor.com, un site qui permet aux salariés d'évaluer leur employeur, 55% des salariés désapprouvent Steve Ballmer.

On en discute en bas dans les commentaires, ou sur le forum >>> ICI

Vous pouvez nous suivre sur:
twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.