Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Le prochain David Lynch exclusivement sur le web

Jeudi 5 Novembre 2009 - 18:07



Ce serait méchant d’évoquer ici la façon rétrograde d’aborder le web de cinéastes franchouillards hadopistes et des majors. Je ne le ferai donc pas. Enfin, si je l’ai fait mais juste un peu. Et j’ai pas donné les noms de réalisateurs ayant peur de l’innovation et qui ne sont, heureusement, qu’une partie en voie de has-beenisation de leur profession.

Figurant, lui, sans contestation possible, dans tout panthéon des cinéastes en activité, David Lynch a une toute autre approche du web. Homme des sens et de la dissonance, des signes et du son, de la peinture et de la musique il a dû se dire un truc du genre : “tiens voilà un nouvel outil, voyons comment ça marche et ce qu’on peut en faire en matière de créativité”. Ou juste tâtonner par plaisir. Il y est en tout cas présent de multiples façons, partageant ses pensées, son travail, ses brouillons, ses courts métrages… Un site personnel (http://davidlynch.com/), un autre pour la David Lynch Foundation Television (http://dlf.tv/) où se mêlent interviews, promotion des bienfaits de la méditation (son grand trip), musique, videos… Et un compte Twitter pour chacun : http://twitter.com/DAVID_LYNCH et http://twitter.com/DLFTV.

Le nouveau projet lynchien est bien sûr lui aussi “followable” via des tweets. C’est d’ailleurs un projet pure web baptisé Interview Project (interviewproject.davidlynch.com ). Pour celui-ci, il a envoyé une équipe de réalisateurs au travers des USA afin d’obtenir une série documentaire qu’il a produite. Celle-ci sera composée de mini-portraits de 3 à 5 minutes consacrés à des gens ordinaires (ce qui les rend parfois bien singuliers). Le premier épisode sera mis en ligne sur le site dédié le 1er juin et la diffusion s’étalera sur une année. Il en a délivré jeudi un premier extrait sur Hollywood Insider, une avant-première à voir Rapido .

Difficile de ne pas penser en voyant ces images à un film un peu particulier dans la filmo de Lynch mais qui atteint lui aussi des sommets : Une histoire vraie. Et pas besoin d’être parfaitement bilingue en anglais pour piger ce que nous dit ici Sean Freebourn de Missoula (Montana, ville de naissance de Lynch, un “patelin” pour les USA avec moins de 60000 âmes) : la bataille contre la maladie, les rêves et inquiétudes pour sa mère, le besoin – nécessité – de savourer la vie qui file… Il le dit d’autant plus que le cinéma nous donne son point de vue sur ce qu’est la bonne distance, celle respectable d’une caméra qui permet de composer une vérité plutôt que de scruter en position de voyeur.



Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch




cookieassistant.com