Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Lancement officiel du ''Daily'' sur iPad le 2 février!

Vendredi 28 Janvier 2011 - 17:49
Sonia Rickel
Guest Star Editor - Geek'use En savoir plus sur cet auteur



Lancement officiel du ''Daily'' sur iPad le 2 février!
Le lancement officiel du "Daily", le quotidien numérique dédié à l'iPad d'Apple, et créé par le Groupe de presse News Corp, se fera le 2 février prochain aux Etats-Unis. Ce lancement devait initialement intervenir le 19 janvier dernier mais la conférence avait été reportée pour des raisons techniques. La nouvelle conférence de lancement de février se fera au musée Guggenheim de New-York et sera animée par Eddy Cue, vice-président des services Internet d'Apple. Elle sera par ailleurs présidée par Rupert Murdoch, le patron de News Corp. Le Daily sera alors proposé sur l'iTunes outre-Atlantique à environ 1$ par semaine.

Vous pouvez nous suivre sur twitter ou nous rejoindre sur notre page Facebook



1.Posté par ipad le 30/01/2011 13:52
L'iPad est très rapide même, grâce à son système d'exploitation iOS et à son processeur Cortex A8 à architecture ARM 7 et cadencé à 1 GHz. Or depuis, ARM a sorti un nouveau processeur plus puissant : le Cortex A9. Animé par un ou deux cœurs, celui-ci fonctionne avec une architecture ARM v7. Mais il est beaucoup plus rapide : 2 millions d'instructions à la seconde (MIPS) Dhrystone pour le Cortex A8 contre 2,5 MIPS/MHz Dhrystone pour le Cortex A9, soit de 25 % à 150 % plus rapide, selon qu'il intègre un ou deux cœurs à 2 GHz.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.