Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


La tablette Nokia N1 n'est pas sans rappeler l'iPad mini 3,

Mercredi 19 Novembre 2014 - 13:28
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



La tablette Nokia N1 n'est pas sans rappeler l'iPad mini 3,
Nokia vient de dévoiler sa toute première tablette sous Android 5.0 Lollipop, la N1 ne sera commercialisée qu'en 2015.

D'aspect, cette Nokia N1 n'est pas sans rappeler l'iPad mini 3, avec son écran laminé de 7,9 pouces (2048x1536 pixels), ses finitions soignées et sa finesse (seulement 6,9mm). La tablette dispose d'un processeur quatre coeurs Intel Atom cadencé à 2,4Ghz et de sa propre interface Z Launcher greffée sur Android.


La grande originalité de cette Nokia N1, c'est d'être compatible avec la nouvelle génération de connecteurs USB, plus compacte et surtout réversible. Un adaptateur permettra toutefois de s'en servir avec une connectique plus classique.

Nokia annonce une sortie de la N1 en Chine au 1er trimestre 2015 avant de conquérir d'autres marchés dans le courant de l'année. Le constructeur finlandais annonce également un premier prix à 249 euros.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?