Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


La géolocalisation via les réseaux sociaux sur iPhone...

Mardi 16 Mars 2010 - 15:16


Le festival technophile annuel South By Southwest (SBS) a pris l'allure cette année d'une grande chasse au trésor, avec des centaines d'utilisateurs d'iPhones qui se servent des applications de géolocalisation pour se retrouver.


La géolocalisation via les réseaux sociaux sur iPhone...
A Austin, capitale du Texas prise d'assaut pour une semaine par tout ce que les Etats-Unis comptent d'entrepreneurs et de créateurs passionnés de high-tech, le but essentiel est d'être là où ça se passe (concerts, conférences...) et de se retrouver autour de centres d'intérêt communs.
Plusieurs applications développées pour des téléphones portables, et surtout pour l'iPhone, ont précisément pour but de faciliter ces retrouvailles, en mariant des possibilités de géolocalisation par satellite à des réseaux sociaux sur internet comme sur Twitter.
Lancées l'an dernier lors de la dernière édition du SBS, l'application Foursquare et sa concurrente Gowalla ont déjà de nombreux amateurs, mais elles ont affronté cette année des nouveaux venus comme Tudaloo et Tweetsii.

Jeu de piste à Austin
"Les services de localisation marchent fort", a déclaré Israel Mirsky, un vice-président de la société de relations publiques Porter Novelli, qui a organisé un jeu de piste à Austin pour mieux faire découvrir les possibilités de ces applications.
Les internautes étaient invités à parcourir les rues d'Austin, une ville universitaire aux bars branchés, pour retrouver une série de perspectives, les photographier avec leur téléphone et les poster sur des réseaux sociaux par le biais de ces applications. A la clé mille dollars pour le premier qui retrouve toutes les perspectives listées.
Certaines de ces applications contiennent déjà un élément ludique qui pousse à leur utilisation: les amateurs sont invités à collectionner un maximum de "badges" virtuels en faisant connaître tous les endroits où ils vont.

Cette année, la petite société Gypsii a fait découvrir son application Tweetsii: elle permet d'agréger les informations recueillies grâce à FourSquare, Gowalla et Twitter, non seulement pour savoir où se trouvent les gens qu'on connaît, mais aussi pour savoir ce qu'ils disent de cet endroit.
"Ca permet de savoir ce qui se passe, où il faut être dans le coin", a expliqué un responsable de Gypsii, Jay Cahill.
"Ce que Google et Bing font en référençant les informations disponibles sur internet, nous le faisons pour le monde réel", assure-t-il.

Savoir si le dîner est bon
L'idée, explique un autre responsable de Gypsii, Tom Schuyler c'est que c'est intéressant de savoir si i["vous avez un ami dans tel restaurant" mais que ça l'est encore plus de savoir si ]i"le dîner est bon". Autrement dit, il s'agit non seulement de donner une localisation, mais de donner des informations sur les endroits visités.
En outre Gypsii a ajouté une fonction permettant de consulter d'autres informations: "Je peux voir des articles de journaux sur des événements qui se sont passés où je suis", dit Tom Schuyler.
Toodalu.com, lancé vendredi, permet pour sa part de situer ses "amis" sur le plan d'une ville affiché sur le téléphone: "On clique, et on voit les noms et les visages de ceux qui se trouvent là ou là, en temps réel", explique un de ses responsables, John Adams.

"C'est la nouvelle vague des réseaux de socialisation", assure John Adams: "Ca va exploser, et quelqu'un va émerger qui sera le Twitter de la géolocalisation".
Twitter vient d'ajouter une fonction de localisation à son service, et Facebook, le premier réseau social sur internet au monde, devrait s'y mettre le mois prochain.

En attendant, on en discute sur le forum

Source AFP

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.