Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


L'iPhone 4S et ses problèmes selon ses utilisateurs...

Mercredi 11 Juillet 2012 - 11:42
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



L'iPhone 4S et ses problèmes selon ses utilisateurs...
La faible autonomie de l’iPhone 4S fédère 45% de mécontent. Une problématique qui touche la plupart des Smartphones qui peinent à dépasser la journée d’utilisation loin d’une prise de courant. Arrive en seconde position, les problèmes de connexion en Wifi pour 20% des bugs rapportés et en Bluetooth pour 15%.

À défaut de changer la batterie de l’iPhone 4S, il est conseillé pour la ménager:
- couper la localisation, Siri, le Push ou réduire la luminosité …

Le fait d’en savoir plus sur la façon d’utiliser votre iPhone et sur l’ autonomie de la batterie peut vous aider à améliorer la durée de vie de la batterie de votre iPhone . Vous pouvez consulter les statistiques d’utilisation de votre iPhone en choisissant Réglages > Général > Utilisation





Vous pouvez nous suivre sur:
Twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.