Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


L'iPhone 4S à 603 €, en 12 mois sans frais...

Lundi 2 Janvier 2012 - 15:38
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



L'iPhone 4S à 603 €, en 12 mois sans frais...
B&You, la filiale Lowcost de Bouygues Telecom propose actuellement l'[iPhone 4S]url: rueducommerce noir 16 Go, pour 603,21 €.
L'iPhone est bien sur débloqué, et peut être payer cash, en 3 fois ou 12 fois (soit 50 €/mois).
L'avantage de cette formule, est de pouvoir choisir un forfait mitonné aux petits oignons...

-L'achat de votre téléphone débloqué, sans personnalisation opérateur et à prix de revient
-Le choix entre trois modes de paiement : en 1 fois, en 3 fois sans frais ou sur 12 mois sans frais
-La liberté d'acheter votre téléphone quand vous le souhaitez
-La possibilité de participer à la sélection de la future gamme de téléphones
-Réseau Bouygues Telecom


Si vous flashez pour un modèle en blanc, il faudra vous contenter d'un paiement maximum en 3 fois (forte demande, oblige).

Plus d'infos: ICI



Vous pouvez nous suivre sur:
Twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?