Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


L'avenir de l'iPhone passe forcément par l'adoption d'un BIG écran

Samedi 19 Juillet 2014 - 11:00
Ford Stan
Rédacteur (en chef) sur next51.net, je suis aussi ingénieur dans l'aéronautique. La cinquantaine,... En savoir plus sur cet auteur



37% des Français déclarant vouloir acheter un smartphone en 2014 souhaitent opter pour une phablette, selon Accenture. Au niveau mondial, cette proportion représente près d'un acheteur sur deux (48%).

Une phablette est un téléphone doté d'un écran de 5 à 7 pouces, à mi-chemin entre le smartphone classique et la tablette.

C'est dans les pays émergents que la demande en phablettes est la plus forte, notamment en Inde (67%), en Afrique du Sud (65%), en Turquie (64%) ou bien encore en Indonésie (61%). A l'inverse, seuls 19% des Japonais sont tentés par ce format.

Cette étude a été menée par Accenture auprès de 23.000 consommateurs de 14 ans et plus dans 23 pays, dont 13.000 ont affirmé avoir le projet d'acheter un smartphone au cours de l'année. Dans chaque pays, la taille de l'échantillon a été définie proportionnellement à la taille de la population des internautes.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?