Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Iphone et iPad: Le fliquage made in ...

Mercredi 29 Décembre 2010 - 14:05



Iphone et iPad: Le fliquage made in ...
On avait déjà évoqué le sujet la semaine dernière: La vie privée mise à mal sur iPhone... suite à une enquête minutieuse du Wall Street Journal.
Un avocat américain a annoncé mardi des poursuites en nom collectif contre Apple et des éditeurs d'applications pour ses appareils iPhone et iPad, auxquels des plaignants réclament des dommages et intérêts pour utilisation non autorisée de données personnelles.

Pour l'avocat, la plainte, déposée la semaine dernière devant un tribunal fédéral de San José porte sur la "pleine information" des internautes sur l'utilisation de leurs données personnelles.
La plainte de 28 pages cite quatre internautes texans et californiens, qui s'en prennent à neuf sociétés: Apple, Gogii, qui édite l'application TextPlus4 (pour envoyer des textos illustrés de la photo du "mobinaute"), Pandora (éditeur d'une application musicale), Backflip (éditeur du jeu "Paper Toss", consistant à envoyer une boule de papier dans une corbeille), The Weather Channel (météo), Dictionary.com, Outfit7 (éditeur du jeu "Talking Tom Cat", le chat qui parle et répète ce que l'utilisateur dit), Room Candy (jeu Pimple Popper, pour s'entraîner à presser points noirs et boutons) et Sunstorm Interactive (jeu "Pumpkin Maker", qui consiste à sculpter une citrouille d'Halloween).

Les éditeurs ont pour point commun de communiquer à des tiers, y compris des régies publicitaires, des données personnelles permettant d'envoyer des publicités ciblées, sans information ni consentement des "mobinautes", selon la plainte.

Apple est poursuivi en tant que complice de ces éditeurs, qui faciliterait "la capture et transmission d'informations d'identification personnelle". Est mis en cause le système d'identification des propriétaires d'iPad et iPhone, contenant des renseignements transmis à des éditeurs d'applications que les utilisateurs n'ont pas la possibilité de protéger.

Ce procès est une nouvelle illustration du malaise qu'inspire le suivi des internautes par les éditeurs de sites internet et d'applications, et leurs annonceurs.

Vous pouvez nous suivre sur twitter ou nous rejoindre sur notre page Facebook


Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch




cookieassistant.com