Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Digital Pro, le nouveau forfait de Bouygues Telecom (24.90 €/mois)...

Lundi 14 Janvier 2013 - 13:24
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



Digital Pro, le nouveau forfait de Bouygues Telecom (24.90 €/mois)...
Le Forfait digital Pro permet aux créateurs d’entreprises d’être immédiatement opérationnels en leur fournissant tous les services mobiles indispensables et un service clients adapté aux pros pour 24,90€ HT/mois (pendant 12 mois puis 29,90€ HT/mois.

Pour un prix très avantageux, les professionnels bénéficient d’appels, de SMS et MMS illimités. Mieux, pour permettre aux pros de travailler efficacement même en déplacement, ce forfait intègre aussi :

- Une enveloppe data importante : 3Go / mois

- Internet mobile à grande vitesse : jusqu’à 42Mbits/s avec la qualité du réseau H+ de Bouygues Telecom

- La possibilité d’utiliser leur connexion Internet mobile pour se connecter depuis un PC ou une tablette, sans avoir besoin d’abonnement ou d’équipement supplémentaires

Forfait digital Pro: ICI


Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?