Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Dans 5 ans Facebook reposera en paix...

Samedi 20 Novembre 2010 - 13:55



Dans 5 ans Facebook reposera en paix...
Cruel destin celui des réseaux sociaux...
Dans cinq ans maxi, Facebook sera mort, c'est du moins la thèse qu'a soutenu lors d'une conférence en Australie, Jeffrey Cole un expert du web.

N'en déplaise aux 500 millions de membres du réseau social, Jeffrey Cole croit que d'ici peu, Facebook subira le même sort que MySpace et Bebo, soit tomber dans l'oubli.

«La même chose arrivera à Facebook, mais ça prendra beaucoup plus de temps. Ça ne sera pas remplacé par une seule communauté de réseautage social, mais ce sera fragmenté», prédit le directeur du «Digital Future Center» de la University of Southern California.

Lors d'une conférence en Australie il y a quatre ans, l'homme avait prédit le même sort à MySpace, qui a connu ses belles heures en 2006, avant de perdre son titre de site de réseautage social par excellence aux mains de Facebook.

Jeffrey Cole n'est pas plus optimiste avec les journaux. Il croit que la plupart des quotidiens américains seront morts d'ici cinq ans, mais estime que l'iPad pourrait être la meilleure chose qu'il soit arrivé aux journaux «en cent ans».


Vous pouvez nous suivre sur twitter ou nous rejoindre sur notre page Facebook

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?