Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Cyberespionnage: iPhone ou BlackBerry, même passoire...

Vendredi 25 Octobre 2013 - 14:37
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



Crédit photo Fabrizio Bensch, Reuters
Crédit photo Fabrizio Bensch, Reuters
Portable chiffré dans la poche, ligne fixe et intranet ultra-sécurisés au bureau comme à domicile: les chefs d'État sont équipés pour échanger des données sensibles mais utilisent aussi au quotidien des téléphones «normaux», une brèche ouverte aux tentatives d'espionnage.

Mercredi, l'Allemagne a affirmé que le téléphone portable d'Angela Merkel «pourrait être espionné par les services américains».

Le gouvernement allemand s'est équipé il y a plusieurs de mois de téléphones intelligents BlackBerry Z10 dotés d'une solution spéciale de sécurité (environ 3600$ pièce).

Qu'il s'agisse des dirigeants politiques, de chefs d'entreprises, de banquiers d'affaires, d'avocats ou même de journalistes qui ont acheté un téléphone crypté auprès de sociétés spécialisées, chacun a parallèlement au moins un iPhone ou un BlackBerry...

Obama, arrivé en 2009 à la Maison-Blanche accompagné d'une réputation d'«accro» au BlackBerry, avait quant à lui dû se battre pour conserver un tel téléphone multimédia, avant d'obtenir un modèle sécurisé agréé par l'équipe juridique de la Maison-Blanche et le Secret Service, la police d'élite qui protège les présidents américains.

Via AFP France

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch










Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?