Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


B&YOU propose des remises sur ses deux Forfaits incluant l’accès à la 4G

Mardi 2 Septembre 2014 - 15:39
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



B&YOU propose des remises sur ses deux Forfaits incluant l’accès à la 4G
Jusqu’au 11 septembre, B&YOU propose des remises sur ses deux Forfaits incluant l’accès à la 4G

- Le Forfait 24/24 & Internet 3Go passe de 19€99/mois à 14€99/mois pendant 6 mois
- Le Forfait 24/24 & Internet 5Go passe de 24€99/mois à 19€99/mois pendant 6 mois



Ces réductions sont appliquées pendant 6 mois puis le prix habituel est appliqué.

Comment bénéficier des Prix Beautiful ?

Les clients qui rejoignent B&YOU, avec ou sans portabilité du numéro, bénéficient immédiatement de ces tarifs très attractifs. Les clients qui achètent leur carte SIM en magasin ou par téléphone au 3130 peuvent également en profiter.
Les clients actuels de B&YOU qui choisissent un forfait supérieur (avec 3 ou 5 Go d’internet) à celui qu’ils détiennent peuvent également bénéficier de ces Prix Beautiful !

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?