Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Apple s'ouvre aux dons sur son site suite à l'ouragan Matthew

Mardi 11 Octobre 2016 - 06:47
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



Apple vient de proposer un onglet sur son site US, pour faire des dons aux victimes de l'ouragan Matthew.

Vous pouvez donc cliquer sur des dons allant de 5 à 200 dollars, via votre compte iTunes.


Haïti a commencé à enterrer ses morts dans des fosses communes après le passage de l'ouragan Matthew, dont le dernier bilan s'élève désormais à 1 000 morts, selon une compilation établie par Reuters à partir de données recueillies auprès de responsables locaux.

En France, l’association nationale du Secours populaire, ses fédérations et le mouvement d’enfants « Copain du monde » se mobilisent.

L’association appelle aux dons financiers pour venir en aide aux enfants et aux familles qui ont tout perdu.

Les dons peuvent être envoyés au Secours populaire français, dans tous les départements ou 9/11, rue Froissart BP 3303 - 75 123 Paris Cedex 03

Préciser Fonds d’urgence et post-urgence ouragan Matthew
www.secourspopulaire.fr

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?