Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


Apple augmente la capacité de stockage de ses services musicaux dématérialisés passant de 25.000 à 100.000 titres.

Mardi 8 Décembre 2015 - 10:24
Ford Stan
Rédacteur (en chef) sur next51.net, je suis aussi ingénieur dans l'aéronautique. La cinquantaine,... En savoir plus sur cet auteur



Apple annonce que la capacité de stockage de ses services musicaux dématérialisés (iTunes Match et Apple Music) passe de 25.000 à 100.000 titres. L'idée était dans l'air depuis une première déclaration en juin dernier, peu avant le lancement d'Apple Music.


Cela signifie que les utilisateurs de ces deux services peuvent accéder à n'importe quel titre de leur bibliothèque musicale personnelle depuis leurs terminaux mobiles dès lors qu'ils sont connectés à Internet.

Pour rappel, iTunes Match permet de stocker l’ensemble d'une collection sur iCloud, que cette musique ait été achetée sur l'iTunes Store, sur d'autres plates-formes ou bien simplement importée d'anciens CD. Ce service facturé 24,99 euros par an.

De son côté, Apple Music, lancé fin juin 2015, propose un mix inédit entre une offre de streaming musical (à travers son catalogue riche de plus de 30 millions de titres), une radio (Beats One) et une plate-forme d'échange avec les artistes (Connect), le tout pour 9,99 euros par mois. Ce service permet lui aussi d'accéder à sa bibliothèque musicale personnelle depuis l’ensemble de ses appareils.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj



Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones

Envoyé spécial sur la dépendance aux smartphones
Ce soir sur France 2 (20h55), un numéro “Envoyé spécial” qui sonne l’alarme sur la dépendance aux smartphones...

Rayan, 3 ans, vit dans sa bulle. Il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Sa maman s'inquiète. Tout bascule lorsque le médecin conseille de ne plus laisser son enfant regarder son smartphone. Très vite, il redevient un garçonnet ouvert et joyeux. Les scientifiques en sont convaincus : les écrans agissent sur le cerveau et sur la concentration. Le développement de l'enfant serait-il menacé ?