News

5G : un développement laborieux et faible intérêt des usagers

5g

Malgré les différentes initiatives prises par les opérateurs mobiles pour le lancement de la 5G en France, les résultats restent encore à désirer. En effet, les opérateurs recensent encore un faible engouement des utilisateurs pour la nouvelle norme de réseaux. Néanmoins, l’on peut s’attendre à ce l’intérêt des utilisateurs pour la nouvelle génération de réseau augmente dans les mois à venir.

Pas une priorité pour les utilisateurs

La 5G connait des débuts timides auprès des consommateurs français. Chez Bouygues Telecom par exemple, la 5G ne représente même pas 1% du trafic sur le réseau en ce moment. Ceci est tout d’abord due à la faible implémentation du réseau sur le territoire. En effet, si la 4G dispose aujourd’hui de 50 000 antennes fonctionnelles, la 5G n’en dispose que de 14 000.

L’utilisateur ne perçoit alors pas encore la véritable nécessité de la 5G dans son quotidien. De plus, l’utilisation de ce réseau implique forcément l’achat d’un nouveau smartphone compatible ainsi que la souscription à un forfait mobile plus onéreux. En ces temps de crise, ceci ne constituera certainement pas une priorité auprès de tous.

Dans l’attente d’une application plus concrète

Du point de vue du consommateur, la 5G ne présente pas d’énormes avantages par rapport à la 4G, à part un petit gain en termes de vitesse. Même si l’on estime qu’elle peut énormément contribuer à l’amélioration de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle, il faudra encore quelques temps pour en ressentir les impacts réels. Le directeur général de Bouygues Telecom annonce même que la priorité pour le moment est d’étendre une couverture totale pour la 4G.

Si en leurs temps la 4G et la 3G ciblaient directement le grand public, celui-ci ne représente que 20% du marché estimé pour la 5G. L’on doit surtout attendre jusqu’en 2023 et l’arrivée de nouveaux matériels pour percevoir le réel intérêt de ce réseau. Cela concernera entre autres l’utilisation de la médecine à distance, le déploiement de véhicules autonomes ou encore l’implémentation des villes connectées.

Aussi, les entreprises pourront faciliter la gestion et l’organisation de leurs productions grâce à un meilleur débit. Dans les pays qui ont adopté ce standard plus tôt qu’en France, l’on en constate un véritable intérêt de la part des sociétés de production. La véritable utilité de la 5G réside alors dans le milieu industriel.

Lire aussi : Cloud : un partenariat stratégique entre la firme américaine Google et celle française OVH

Une accélération du déploiement

Malgré ces débuts timides, la migration vers la 5G peut se faire plus rapidement. Lors du premier trimestre, l’on recense la vente d’environ 1 million de smartphones compatibles 5G. A titre de comparaison, ce chiffre est de 1,2 million sur toute l’année 2020. L’on doit notamment cette augmentation des ventes à l’énorme succès de l’iPhone 12 d’Apple. En effet, un smartphone 5G coûte en moyenne 850 € si le prix moyen d’un mobile est actuellement de 400 €.

L’on s’attend alors à ce que le déploiement s’accélère encore dans les mois à venir avec l’arrivée de terminaux plus abordables et surtout d’applications exploitant concrètement la 5G. De plus, des opérateurs comme Free annoncent des investissements plus conséquents pour l’installation de nouvelles infrastructures.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top