Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...





 


200 000 Nouvel iPad ''clandestins'' en Chine...

Mercredi 21 Mars 2012 - 03:24
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



200 000 Nouvel iPad ''clandestins'' en Chine...
Selon les médias chinois, c'est plus de 200 000 (Nouvel) iPad qui seraient rentrés en Chine ces derniers jours.

La tablette dernière génération d'Apple est achetée aux Etats-Unis dans les Apple Store ou autres magasins, puis revendue en Chine.

Un autre problème - moins pour Apple que pour ses clients - se manifeste à nouveau avec le Nouvel iPad, comme cela avait été les avec l'iPad 1 et 2 et les iPhone, celui du marché gris.

Le système est bien huilé, des acheteurs asiatiques, venus s'approvisionner dans les Apple Store, le but étant d'acheter le plus d'iPad possible.

Une situation face à laquelle Apple ne peut pas grand chose. Impossible de refuser une vente, au risque de mécontenter les clients locaux.

Le Nouvel iPad est généralement revendu 20 $ plus cher...



Vous pouvez nous suivre sur :
twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch







next51 : À qui ressemblez-vous "culturellement parlant" ? :)... https://t.co/99sKJSFc0U
next51 : Apple, 1er contribuable américain https://t.co/lG5SayyDlb https://t.co/DFTNtmtKYj
next51 : Google Arts & Culture, l'App sur iPhone qui retrouve votre sosie parmi des oeuvres d'arts… https://t.co/Nzd9q08NU5



Apple, 1er contribuable américain

Apple, 1er contribuable américain
Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices réalisés à l'étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis.

Avant la réforme, ces bénéfices échappaient totalement à l'impôt tant qu'ils restaient à l'étranger. Ils étaient imposés à 35% s'ils étaient "rapatriés" aux Etats-Unis. La réforme fiscale offre désormais aux entreprises américaines la possibilité de pouvoir rapatrier les bénéfices réalisés à l'étranger à des taux variant entre 8% et 15,5%.