Connectez-vous S'inscrire

next51.net




next51.net : Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...


Tim Cook à Paris, pour régler le litige avec ses revendeurs...


Vendredi 2 Mars 2012 - 08:17


Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur

Le jet du successeur de Steve Jobs est en ce moment même stationné à l'aéroport du Bourget. Le PDG d'Apple est vraisemblablement venu en personne en France pour régler le litige avec une partie de ses revendeurs.


Tim Cook à Paris, pour régler le litige avec ses revendeurs...
macbidouille.com indique que son jet est arrivé hier à l’aérodrome du Bourget à Paris et y est stationné depuis. Selon nos informations, il serait venu dans la capitale pour traiter plusieurs dossier épineux, notamment celui de la négociation des éditeurs de presse concernant la commercialisation de leurs titres sur l’iPad, et celui du réseau de revendeurs indépendants d’Apple -les APR, ou "Apple Premium Resellers".

Il est également vraisemblable que, dans le cadre du lancement de l’Ipad 3 dans une semaine, il soit venu renforcer ou créer des partenariats avec des éditeurs de contenu français, comme Le Monde et Hachette, à qui Apple avait présenté l’Ipad en exclusivité peu de temps avant son lancement.

Interrogé pour savoir si leur patron était effectivement à Paris, le service de presse d’Apple France se contente d'une réponse lapidaire : "Nous ne commentons ni les rumeurs ni les spéculations". De même que, contacté pour savoir s’il allait rencontrer ou avait déjà vu Tim Cook, eBizcuss, l’un des principaux revendeurs Apple indépendants en Europe, a répondu par la voix de l'un de ses dirigeants : "je ne peux rien vous dire pour l’instant, pas de commentaire”.

On se souvient que François Prudent, PDG de eBizcuss, avait dénoncé en janvier dans Challenges.fr les méthodes agressives d’Apple vis-à-vis de ces revendeurs -Apple privilégierait en fait son réseau de revendeurs en propre, les Apple Retail Stores (ARS), au détriment des APR, qu’il laisserait péricliter. Produits non livrés à temps, marge réduite par rapport à celle des ARS, création d’ARS dans des zones de chalandises où se trouvent déjà implantés des APR, obligations diverses et contraignantes (notamment au niveau de la déco) rendent la vie des APR très difficile.

Conséquence : "notre chiffre d'affaires a baissé de 30% lors du troisième trimestre 2011 (alors qu’Apple a vu son CA croître de 60% cette année-là), notre action a baissé de 50% depuis un an, et notre capitalisation boursière a été divisée par 5 depuis deux ans, sans parler de l’emploi des 130 salariés en France, qui est menacé", avait alors déclaré François Prudent à Challenges.fr le 6 janvier dernier.

"Depuis la disparition de Steve Jobs, les gens ont peur pour leur emploi"

Interrogé sur le fait de savoir si la nomination de Tim Cook avait fait évoluer la position d’Apple, il avait répondu : "Je ne sais pas si les choses vont mieux ou moins bien depuis la nomination de Tim Cook. Ce que je peux dire, en revanche, c’est que depuis la disparition de Steve Jobs, on sent que les gens ont peur pour leur emploi et qu’ils n’osent pas bouger".

Enfin, quant à la question de savoir quelles questions il aimerait poser à Tim Cook s’il devait le rencontrer, François Prudent avait répondu : "En cas de dilemmes - et ils sont potentiellement nombreux -, Apple favorisera toujours ses Apple Stores. Mais dans ce cas, pourquoi conserver un réseau de revendeurs ? Surtout s’ils refusent de nous livrer les produits au bon moment, et qu’ils nous imposent des prix excessivement élevés -ou des marges excessivement faibles, ce qui revient au même. Mais ce que nous voulons surtout, c’est que Apple vienne enfin nous expliquer quelle est sa stratégie multicanal, et quelle est la place du réseau des revendeurs dans cette stratégie."

Tim Cook profiterait donc de sa visite parisienne pour régler ce dossier : "il n’est pas du tout absurde que le patron d’Apple se déplace en personne pour régler ce type de litige, confie une source proche du dossier : les enjeux financiers en cas de litige juridique pourraient être considérables".



Vous pouvez nous suivre sur :
twitter
Facebook
Google+
Flux RSS

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch

 
cookieassistant.com