Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...






 


Steve Jobs CQFD...

Jeudi 3 Juin 2010 - 03:19



Steve Jobs CQFD...
Lors de la conférence "All things digital", organisée par le quotidien américain Wall Street , Steve Jobs met les points sur les i et les barres sur les T...
CQFD

Sur Google et son système d'exploitation pour mobiles. "Ce sont eux qui se sont lancés dans une compétition avec nous. Nous ne nous sommes pas lancés dans les moteurs de recherche !" Steve Jobs a par ailleurs confirmé qu'il n'était pas prévu de supprimer le moteur de recherche de Google de l'iPhone. Il réfute par ailleurs l'existence d'une compétition sur les systèmes d'opération mobiles.

Sur le blocage de Flash, d'Adobe. Le patron d'Apple a expliqué qu'il s'agissait d'une décision "technique". "Il faut savoir miser sur le bon cheval. Flash a eu son heure de gloire, mais aujourd'hui il décline, et le HTML5 est la technologie qui a le vent en poupe."

Sur la vague de suicides dans l'usine chinoise de Foxconn, fournisseur d'Apple. "Il y a 400 000 personnes dans cette usine. Le taux de suicide y est inférieur à celui des Etats-Unis, mais ces événements restent perturbants."

Sur le marché des tablettes. "Quand nous étions un pays rural, toutes les voitures étaient des camions. Mais au fur et à mesure que les gens ont emménagé dans les villes, les gens ont commencé à acheter des voitures. Je pense que les PC auront le même destin que les camions ; de moins en moins de gens en auront besoin."

Sur les ventes de contenus (livres, vidéos, journaux...). Le patron d'Apple pense avoir découvert la recette miracle : "Fixez un prix agressif et visez la vente de grands volumes." Apple touche 30 % de chaque vente sur son App Store et sur iTunes.

Sur la censure sur l'App Store. Steve Jobs affirme avoir été victime d'une manipulation de Marc Fiore, caricaturiste récompensé par un prix Pulitzer et dont l'application pour iPhone avait été rejetée. "Nous faisons des erreurs [...] et nous les corrigeons. Mais les gens mentent. Et quand ils se précipitent vers les journalistes et racontent qu'ils sont opprimés, ils ont leurs quinze minutes de célébrité. Nous ne pouvons pas aller voir les journalistes et leur dire 'ce type est un putain de menteur' – ce n'est pas notre manière de faire."

Interrogé sur le vol du prototype de l'iPhone 4G/HD, steve Jobs nous livre ses explications. (via BIP)

Interview:


18:36 Walt Mossberg : Un prototype d’un de vos produits aurait été volé dans un bar… Nous ne savons pas toute l’histoire … Certaines personnes n’approuvent pas le comportement du journaliste qui a révélé l’information. Mais d’autre part, le mandat de perquisition délivré pour aller saisir l’ordinateur du journaliste serait illégale. Il y a beaucoup d’éléments dans un ordinateur, du moins sur le mien, je ne souhaiterai à personne de vivre cela et même pas à un journaliste.

18:38 Steve Jobs: Il s’agit d’un type… Qui pouvait dire que c’était un journaliste?

18:39 Walt: Où en êtes-vous avec cette affaire?

18:39 Steve: Il ya une enquête en cours. Je peux vous dire ce que je sais… Sachez que pour fabriquer un produit, vous devez bien évidemment le tester et vous devez également le transporter à l’extérieur. Un de nos employés en possédait un. Il y a un débat afin de savoir si il l’a égaré dans un bar ou si il a été finalement volé dans son sac. La personne qui l’aurait trouvé, aurait par contre tenté de le vendre. Pour se faire, ce dernier a appelé la rédaction d’Engadget et également celle de Gizmodo.

18:41 Steve: La personne qui a pris le téléphone l’a ensuite branché sur l’ordinateur de sa colocataire. Ce gars a essayé de détruire des preuves … et sa colocataire a appelé la police. Il s’agit donc d’une histoire « amusante », il possédait le bien volé, il possédait notre propriété, il possédait l’extorsion de fonds, je suis sûr qu’il y a un peu de sexe là-dedans (rire énorme de la salle). Le tout est très coloré. Le département de la Justice américaine enquête toujours à ce jour et je ne sais pas comment terminera cette affaire.

Plus tard dans l’entrevue …

19:25 Kara Swisher (une collègue journaliste de Walt Mossberg): Comment imaginez-vous les 10 prochaines années de votre vie?

19:25 Super longue pause …

19:26 Steve: Vous savez, au sujet de l’affaire Gizmodo, j’ai eu des conseils de gens qui m’ont dit «laisse tomber, laisse passer cette affaire, tu ne devrais pas donner de ton énergie et de ton temps simplement parce quelqu’un a volé l’un de tes appareils, revendu à la presse, etc ». J’ai réfléchi profondément à cette affaire et j’en ai conclu la pire des choses qui puisse arriver, c’est de changer nos valeurs fondamentales. Et ça, je ne peux pas le faire. Je préférais démissionner.

19:27 Steve: Vous retournerez 5 ou 10 ans en arrière, que feriez-vous… Nous n’allons pas dans cette… nous avons les mêmes valeurs que nous avions à l’époque. Les valeurs fondamentales sont pareilles. Nous avons une façon de travailler identique qu’à l’époque (de construire les meilleurs produits). Je ne fais rien de plus qu’avant si ce n’est que de recevoir et de répondre à un email d’une personne au hasard qui me demande comment refroidir son iPad. C’est ce qui me motive. C’est ce qui m’a permis de persévérer à l’époque, et maintenant, à moi de me tourner vers le futur.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch






Facebook
Twitter
Rss
Mobile





next51 : Mise à jour colorée pour WhatsApp sur iPhone https://t.co/FA1m6MrjtJ https://t.co/qqy3nZS0fw
next51 : Timepage, le calendrier de Moleskine sur iPhone qu'il vous faut pour la rentrée https://t.co/yQHdX1iJ5G https://t.co/ZeX57c1guI
next51 : Place à la version 17.0 de Strava sur iPhone https://t.co/aPpBws3lYE https://t.co/3uvXWd5DTF



cookieassistant.com