Connectez-vous S'inscrire

Un regard clair sur l'actu Apple, les rumeurs en moins...






 


Free Mobile: La non-vente de terminaux est-elle tenable à long terme?...

Lundi 30 Janvier 2012 - 14:01
Next 51
Blogueur indépendant et fondateur du site next51.net (2009). Régulièrement classé dans le top des... En savoir plus sur cet auteur



Free Mobile: La non-vente de terminaux est-elle tenable à long terme?...
Je vous conseil la lecture d'un entretien donné à liberation.fr, de Joëlle Toledano, économiste et professeur des Universités à Supélec et ex-membre de l’Arcep, le régulateur des télécoms.

Celle ci revient sur le nouveau ''pari'' de Free Mobile, et donne son avis sur le paysage de l’offre mobile en France, notamment sur l’équilibre économique entre la voix et les données.

Un passage sur les forfaits de Free Mobile et son absence d'intégration de terminaux:

Justement, l’acquisition du mobile n’est-il pas le point faible de l’offre de Free ?

Actuellement les clients de Free arrivent avec les terminaux acquis auprès des autres opérateurs. A terme, le problème de l’acquisition du terminal va se poser de façon nouvelle. Tant pour Free que pour ses concurrents. Jusqu’à présent le consommateur paie tout à la fois, terminal fréquemment renouvelé, voix, SMS, données, sans qu’il puisse faire le tri dans ce qu’on lui fait payer. Si l’on va vers un modèle où la voix pèse de moins en moins dans les recettes, il faut que la transmission de données mobile se développe encore plus vite pour compenser la perte de revenus. Tout le monde doit être doté de smartphones. Or, les opérateurs actuels ont un parc important d’abonnés qui ne consomment que de la voix. Et plus de la moitié des terminaux n’a pas accès à la 3G (haut débit mobile). Comment va-t-on réussir à les amener vers d’autres modes de consommation si on arrête de « subventionner » massivement les terminaux ?

La question pourrait se poser aussi comme ça:

N'allons nous pas nous re-diriger naturellement vers nos ex- opérateurs classiques pour obtenir le smartphone de nos rêves? Avec la fausse sensation d'une facture inodore...

Vous pouvez nous suivre sur:
Twitter
Facebook
Google+
Flux RSS



1.Posté par takata le 30/01/2012 18:57
en passant : "N'allons nous pas nous re-dirigé [sic] naturellement..." [-> re-diriger / revenir, infinitif]

Le parc actuel des smartphones approche les 40% ; personne n'est obligé d'utiliser pour la data des modèles dernier-cri qui sont très chers, en particulier, les jeunes consommateurs qui sont data-gourmands et qui recherchaient avant tout un forfait moins onéreux avant l'arrivée de Free. Honnêtement, s'acheter (ou se faire offrir) un téléphone sans s'engager chez un opérateur est bien plus simple (SAV, simlockage, choix adéquat pour l'usage) que le système précédent.

Par exemple, ça ne me viendrait pas à l'idée de vouloir qu'un fournisseur ADSL "subventionne" aussi mon ordinateur portable... alors qu'aujourd'hui, le prix d'un smartphone haut de gamme approche ou dépasse celui d'un portable moyen !
Il faut savoir que ce système de "subventions" ne fait qu'engraisser les boutiques de revendeurs, qui débitent du forfait à tour de bra,s mais n'apportent rien à l'offre de service.

2.Posté par Next 51 le 30/01/2012 19:05
next51
Entièrement d'accord, sauf que maintenant on change une fois par an, voire tous les 2 ans, pour tes iPhone ou autres smartphone qui coûte minimum 650/700€.
Comme dit plus haut, avec un opérateur classique, avec qui on va s'engager 1 ou 2 ans, le prix du mobile paraît gratuit.

Apple | iPhone | iPad | Apps | Divers | Windows Phone | SAMSUNG | Watch






Facebook
Twitter
Rss
Mobile





next51 : HomePod, la nouvelle enceinte Apple à 349 $ https://t.co/SHnX8XESYS https://t.co/o9SfQrICLz
next51 : Bear, la meilleure application d'écriture de Notes sur iPhone https://t.co/zcfioJX8cv https://t.co/8yUXrlKi3U
next51 : Que faire pour sauver votre iPhone de la noyade https://t.co/PMvsWd4Xlt https://t.co/fJR1fs3sSL



cookieassistant.com